Hé, Ben !

Un regard franc, un sourire ouvert, presque enfantin. De grands yeux, qui laissent présager un cœur tout aussi grand. La nature de Benoît / Ebbène est accueillante, sans filtre. Il répond à mes questions idiotes avec autant de sincérité qu'aux autres (la capsule du jour, c'est par ici!!) Je n'ai presque plus envie que ça s'arrête... « presque », parce que je veux l'entendre, aussi, tiens.


Sur scène, avec Jérôme Magnée, la musique se déverse comme un doux nectar. Avec la densité et le sucré d'un miel d'été. Cette soirée n'est que mélodie, sympathie, incroyable proximité, dialogue ouvert avec le public... L'intime du Glaïeuls Paradise exprime ici toute sa raison d'être.


Et la musique ? Ebbène raconte « des histoires en français », dit-il, modestement. Ce qu'il ne peut mentionner, c'est la chaleur et la profondeur de sa voix, la douceur de ses textes, désarmante. Le duo fonctionne, aux côtés de son acolyte, homme-orchestre, touche-à-tout, faiseur d’atmosphères.


Soirée atmosphérique, douce, sucrée, franche et partageuse... Un artiste à se tartiner dans les oreilles, avec gourmandise, sans se retenir.




À l'affiche
Posts récents
Par tags
Nous suivre
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© 2023 par Poupée de son(s). Créé avec Wix.com

Crédits photos (arrière-plans) : Lara Herbinia

  • Facebook Clean
  • Twitter Clean